Profiter De L'Hiver Pour Camper En Vr

le 29 janvier 2018

Article original produit par salonvr.com, une initiative de l’Association des commerçants de véhicules récréatifs du Québec.

Quand on parle de camping d’hiver, on pense souvent aux destinations soleil et à des plages de sable blanc. Mais nul besoin de vous enfuir vers le sud pour profiter de votre VR pendant la saison hivernale.

Le Québec, le Canada et le nord des États-Unis offrent une multitude de destinations à découvrir sous la neige. Uniquement dans la belle province, près d’une vingtaine de campings sont ouverts toute l’année durant. La beauté des paysages et les différentes activités hivernales font le charme de ces contrées froides qu’il fait bon explorer en VR.

Voici donc quatre éléments à prendre en compte pour une escapade réussie.

1. Comment chauffer votre VR efficacement

Dormir au chaud est certainement le plus beau défi du camping d’hiver en VR, mais c’est loin d’être un obstacle insurmontable !

Tout d’abord, l’endroit où vous décidez de camper devra absolument vous donner accès à l’électricité. Le chauffage au propane ne suffira pas à vous garder au chaud dans les températures polaires. Branchez donc votre VR pour vous assurer d’un maximum de confort.

Ensuite, une chaufferette électrique sera votre meilleure amie. Trainez-en une ou deux dans votre véhicule afin de pouvoir mieux contrôler la température intérieure de celui-ci. Ces appareils se détaillent généralement pour moins de 100$ et sont disponibles chez la plupart des commerçants accrédités.

Finalement, vous voudrez isoler les fenêtres du VR afin d’éviter l’échappement de l’air chaud. Pour ce faire, nous vous conseillons d’utiliser de l’isolant réfléchissant, disponible dans la plupart des quincailleries et centres de rénovation. Celui-ci se vend généralement en rouleau, que vous pourrez couper vous-mêmes à la taille désirée. Vous constaterez rapidement à quel point cette isolation fait toute la différence.

2. La seule façon d’avoir de l’eau sans briser votre tuyauterie

Le moyen le plus simple d’avoir accès à l’eau potable en VR est d’acheter des cruchons. L’eau embouteillée vous servira non seulement à boire ou à cuisiner, mais  également à faire la vaisselle ou encore à utiliser la toilette du VR.

Si vous décidez d’utiliser toilette et éviers, vous devrez cependant vous assurer d’hiverniser la tuyauterie. Ainsi, pour chaque quantité d’eau que vous envoyez dans la tuyauterie, assurez-vous d’y envoyer la dose égale de liquide antigel.  Vous éviterez ainsi les bris de tuyauterie – et bien des tracas!

3. Rouler en VR dans la neige : avec ou sans pneus d’hiver ? 

La conduite dans la neige en VR, au même titre qu’en voiture, doit se faire prudemment.

Si les conditions sont favorables à votre départ, assurez-vous d’avoir légalement le droit de conduire votre VR.

Si vous roulez en véhicule motorisé, vous êtes soumis aux mêmes lois que les véhicules automobiles concernant les pneus d’hiver. Au Québec, la loi oblige les véhicules à avoir des pneus d’hiver du 15 décembre au 15 mars inclusivement.

L’option la plus sécuritaire et recommandable est l’installation de pneus d’hiver sur votre véhicule motorisé. Celle-ci peut être faite en toute sécurité chez un commerçant accrédité par l’ACVRQ, qui saura vous conseiller sur le bon type de pneus.

Sachez toutefois qu’il est aussi possible d’obtenir une dérogation pour pouvoir circuler sans pneus d’hiver. Si vous voyagez au Québec, c’est la Société de l’assurance automobile du Québec qui s’occupe de délivrer ce genre de permis via un service en ligne.

Dans tous les cas, comme en voiture, les routes enneigées peuvent être dangereuses pour circuler en VR : faites donc preuve d’une prudence maximale si vous prenez la route, surtout si c’est sans pneus d’hiver !

Notez que la loi varie selon les provinces et les états que vous visiterez : informez-vous afin de vous y conformer avant de partir.

4. Des astuces pour éviter les problèmes de démarrage dus au froid

S’il y a bien un inconvénient frustrant en hiver, c’est de ne pas pouvoir démarrer son véhicule à cause du froid intense.

Pour ne pas être en mauvaise posture au moment de démarrer, assurez-vous tout  d’abord d’avoir toujours à portée de main un bloc d’alimentation à batterie (communément appelé booster pack).

Si vous êtes un passionné du camping d’hiver, vous pouvez également opter pour un chauffe bloc moteur (souvent appelé block heather) qui, même s’il est plus coûteux, vous garantit de démarrer par temps froids. Notez qu’il est recommandé de mettre le chauffe bloc moteur en marche environ 4 heures avant votre départ pour une utilisation optimale.

N’ayez crainte : même si partir en VR l’hiver nécessite quelques ajustements, l’aventure en vaut définitivement la chandelle !

Et vous, avez-vous déjà affronté l’hiver à bord de votre véhicule récréatif? Racontez-nous vos escapades en commentaire.

X
- Entrez votre position -
- or -
Top