4 trucs pour travailler à distance en VR

le 20 mars 2018

Songez-vous depuis un moment à changer votre quotidien et à troquer votre domicile pour un véhicule récréatif ? Vous êtes actif et souhaitez continuer à travailler à distance ? Eh bien, c’est tout à fait réalisable à présent, comme le prouvent les vanlifers de plus en plus nombreux qui savent conjuguer la route et leur profession. Aussi, voici quelques trucs qui vous permettront, qui sait, de sauter le pas !

Le bon modèle de VR

Première chose à retenir : ce n’est pas la dimension du VR qui compte le plus, mais les options qui répondront à vos besoins. Par exemple, si vous voyagez seul ou en couple, il vous sera moins utile de disposer de deux chambres que d’installations très utiles comme le wifi automatisé, un bon nombre de prises de courant et de l’espace de rangement. À quoi bon avoir, par exemple, un superbe ilot de cuisine si la table qui l’accompagne est minuscule et que vous devez ranger vos porte-documents dans votre placard à vêtements.

Nous vous conseillons donc de commencer par faire une liste de vos besoins professionnels, de manière à les privilégier lorsque vous magasinerez votre nouveau VR ou que vous modifierez celui que vous avez déjà. Grandeur de votre table de travail, rangements disponibles à proximité, prises de courant, wifi, confort de votre environnement (quand on passe beaucoup de temps à travailler dans son VR, c’est utile), luminosité intérieure (bon éclairage ou, mieux encore, fenestrage assez important), etc. Dites-vous que tout est envisageable dans le domaine du VR, mais que tout a un coût, alors soyez vigilant et respectez votre budget. Les concessionnaires de VR pourront vous guider en la matière et seront en mesure de vous proposer une multiplicité de solutions adaptées à votre travail.

Les bons endroits

Partir, c’est bien, mais si l’on veut travailler à distance, il faut bien sélectionner les endroits où on se stationne. Si vous n’avez que de la rédaction ou de la programmation à réaliser, il est tout à fait possible de vous rendre au fin fond du bois et d’être isolé du monde, en autant bien sûr que vous disposiez d’une bonne génératrice d’électricité. Néanmoins, si vous devez demeurer en contact avec votre patron, vos clients ou votre équipe, prenez soin de planifier vos arrêts en conséquence.

De nombreux campings acheminent maintenant du réseau directement dans les VR, demandez-le-leur avant de réserver votre emplacement. S’ils ne disposent pas de cette option, ont-ils au moins une salle de travail bien équipée qui pourrait vous recevoir ? Attention, également, à la force de leur connexion Internet, très lente par endroits. Équipez-vous d’un bon routeur wifi pour parer aux problèmes éventuels.

Enfin, cela semble tomber sous le sens, mais certaines destinations, du grand Nord canadien à Cuba, ne sont pas idéales en termes de connexions, y compris pour ceux qui résident sur place. Alors, choisissez avec soin votre trajet avant de prendre la route.

Aménagement et équipements

Travailler à distance, que l’on soit dans un bureau ou un VR, nécessite de l’organisation. Pour éviter que la pagaille ne s’empare de votre bureau roulant, qui fera aussi sans aucun doute fonction de table de cuisine lorsque vous ne travaillerez pas, il faut penser à tout. Vous avez besoin d’un certain nombre de documents pour réaliser vos tâches ? Il est possible de s’équiper de petites filières en plastique que vous pourrez facilement sortir et remettre sous les banquettes de la cuisine ou du salon, des emplacements que vous pouvez consacrer à votre volet professionnel. Nous vous conseillons d’ailleurs de ne pas vous éparpiller à travers toute la roulotte, car vous perdrez beaucoup de temps à trouver vos documents.

Assurez-vous aussi de disposer de prises de courant suffisamment nombreuses dans votre environnement de travail pour éviter les rallonges au sol, ainsi que d’une bonne source d’éclairage dans votre espace de travail. Et adaptez votre équipement en fonction de vos besoins. Un bon ordinateur, une mini-imprimante, une tablette pour pouvoir réaliser des appels vidéo à distance en même temps que vous tapez sur votre clavier d’ordinateur… Encore une fois, toutes les options existent sur le marché, mais dans un VR, il faut privilégier l’essentiel. Pensez léger !

L’art de la communication

On s’arrête souvent à des notions matérielles en matière de travail à distance, mais il s’agit avant toute chose d’une autre façon de vivre. Alors, avant de vous lancer dans cette aventure, assurez vos arrières. Votre plus grande force ? La communication. Si vous gérez ou faites partie d’une équipe, ce n’est pas parce que vous n’êtes pas là physiquement que le travail commun doit s’en ressentir. Les résultats doivent être au final les mêmes, que vous soyez présent ou non, donc ne tenez pas uniquement compte de vos propres capacités avant de partir, mais aussi de celles de l’équipe qui vous entoure. Si un des éléments de cette même équipe a du mal à être autonome, il est possible qu’un suivi à distance soit problématique. Si vous sentez également que votre patron, vos clients ou vos fournisseurs sont hésitants quant à votre départ, sachez qu’il vous faudra les convaincre de votre professionnalisme.

De plus, changer d’atmosphère de travail et, pour certains, changer de lieu régulièrement peut être un peu déboussolant. Il faut penser aux décalages horaires, aux activités qu’on greffe à son agenda (si on voyage, c’est bien pour découvrir les endroits que l’on visite), aux impératifs qu’on ne peut déplacer comme des rendez-vous, des réunions et même le souper. Bref, assurez-vous pour ne pas perdre le fil de votre quotidien.

Armés de ces petits conseils, nous ne doutons pas que vous prendrez les bonnes décisions. Faites-vous confiance et bon travail… sur la route !

X
- Entrez votre position -
- or -
Top