Nouvelles autorisations et activités dans les parcs du Québec

le 31 octobre 2018

Légalisation du cannabis, compagnons à poils, nouveautés. Faisons le tour de tout ce dont nous allons pouvoir profiter dans nos espaces naturels préférés de la province!

Fumer du cannabis

Longtemps proscrit dans tous les parcs, l’usage du cannabis vient d’y être autorisé selon certains critères. Dans les espaces de la SEPAQ comme de Parcs Canada, il sera effectivement à présent possible de fumer du pot dans son campement et à l’extérieur.

Ce qui ne veut pas pour autant dire que tout sera permis, attention! Toutes les aires communes, comme les aires de jeux et de pique-nique, les abris de cuisines, les sanitaires, les postes d’accueil et les centres de service communs, seront exemptes de cannabis.

En fait, à la SEPAQ, on envisage cette nouvelle permission lorsque le visiteur a un usage exclusif de l’espace qu’il occupe. Exit donc les sentiers, mais si on obtient par exemple avec son permis de pêche l’usage exclusif d’un lac pour quelques heures avec son groupe, il est alors possible de fumer sur place. Tout comme pour la cigarette, il est également interdit de fumer du pot à moins de 9 mètres du chalet ou du prêt-à-camper que l’on a loué.

Du côté de Parcs Canada, la réglementation est un peu moins stricte, puisqu’il sera possible au Québec du fumer du cannabis dans les sentiers et l’arrière-pays. Mais l’interdiction de fumer à moins de neuf mètres de tous les bâtiments et installations est aussi valide dans tous les parcs et lieux historiques nationaux.

Chiens admis!

Il y a du nouveau pour nos compagnons à poils dans les parcs de la SEPAQ! En effet, un projet pilote mené depuis 2016 dans trois, puis cinq parcs québécois pour savoir si les propriétaires de chiens respecteraient les règles d’hygiène, de sécurité et de respect des autres visiteurs s’est avéré très concluant avec plus de 95% de taux de réussite.

Il est donc dès maintenant possible dans ces cinq parcs de se promener dans les sentiers autorisés avec son chien en laisse (et en n’oubliant pas le petit sac en plastique pour les excréments de son animal). Et à compter du printemps 2019, presque tous les parcs de la SEPAQ, à l’exception des parcs nationaux d’Anticosti, de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé et du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, plus sensibles géologiquement, disposeront de boucles de campings et des sentiers déterminés accessibles aux chiens.

Par contre, les parcs nationaux n’élargiront pas de leur côté les permissions existantes. Il faut d’ailleurs savoir que chaque parc national possède ses propres règlements quant aux chiens. Il est donc recommandé aux propriétaires d’animaux de se rendre sur le site Web du parc national qu’ils veulent visiter pour savoir exactement ce qu’ils pourront ou ne pourront pas faire avec leur meilleur ami à poils. La plupart du temps, les chiens sont admis en laisse sur les terrains de camping, les aires de pique-nique et les haltes routières.

Quoi de neuf pour l’hiver?

Adeptes de randonnée, de ski de fond, de glissade, de patin à glace et, plus globalement, de plein air actif, vous allez adorer ce que la SEPAQ va ajouter à sa liste d’activités cet hiver! Tout d’abord, dans le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, dans la région de Charlevoix, la magnifique Vallée des Glaces sera pour la première fois accessible aux promeneurs. Que l’on s’y rende en raquette, en ski, en croisière des neiges (un autobus sur chenillettes) ou en ski-hok (un hybride de raquette et de ski), nul doute que l’expérience sera magique.

Dans le parc national de la Jacques-Cartier, les amateurs de ski hors-piste seront heureux de profiter d’un nouveau secteur de près de 50 hectares avec un dénivelé de 200 mètres, le Sautauriski. Et ceux qui souhaitent faire une activité plus ludique essaieront en trottinette des neiges sur une nouvelle boucle dédiée d’un kilomètre.
Vous aimez le vélo? Alors, vous succomberez sans doute à la nouvelle tendance du vélo à pneus surdimensionné (VPS) qui sévit déjà dans 10 parcs de la SEPAQ. Au parc national du Mont-Orford, 10 km de pistes débutantes et intermédiaires s’ajouteront même aux 18 km de pistes existantes pour satisfaire une clientèle de plus en plus intéressée par ce sport hivernal.

Du côté des parcs nationaux gérés par Parcs Canada, il est toujours possible de s’adonner à plein d’activités l’hiver sans être réellement dérangé par les travaux de rénovation, parfois majeurs, qui ont débuté dans plusieurs parcs cette année. Tous les accès habituels seront d’ailleurs ouverts cet hiver. Sachez aussi que Parcs Canada continue à encourager les familles en accordant gratuitement l’entrée et l’accès aux sentiers pour tous les jeunes de 17 ans et moins. Et si vous ne disposez pas d’équipement, vous pouvez louer sur place des raquettes, des crampons et même, par endroits, des porte-bébés. De quoi profiter pleinement de l’hiver!

Vous avez d’autres nouveautés dans les parcs à partager avec nous? Alors, écrivez-nous ou envoyez-nous des photos sur nos pages Facebook, Twitter et Instagram. Notre communauté a hâte de suivre vos aventures!

X
- Entrez votre position -
- or -
Top