Partir pour le sud en VR

le 2 novembre 2017

Vous désirez prendre le volant de votre VR et partir pour le sud des États-Unis cet hiver? Alors, voici tout ce qu’il vous faut savoir avant de prendre la route !

Les États du sud des États-Unis constituent un bon moyen d’échapper à l’hiver typique canadien, bien moins réjouissant. Effectivement, dès que la température dégringole et que la neige commence à tomber, ceux d’entre nous qui le peuvent n’hésitent pas à préparer leur VR afin de migrer vers le sud pour la saison hivernale. De récentes études avancent ainsi qu’autour de 500 000 Canadiens affluent vers le sud chaque hiver, tandis que d’autres montrent que la Floride est la destination la plus populaire de ces snowbirds.

Toutefois, voyager vers le sud comporte un peu plus de risques que lorsqu’on demeure au Canada. Pour avoir l’esprit tranquille, il faut donc se montrer prévoyant et s’assurer que des éléments comme l’assurance santé, les documents et effets à emporter, la durée et la forme du séjour soient bien clairs avant de se présenter à la frontière américaine.

Une telle planification peut sembler un peu écrasante. Après tout, tout ce que nous demandons, c’est de partir pour les États-Unis en VR pour profiter du soleil et de routes verdoyantes ! C’est pour cela que nous avons préparé tout spécialement pour vous une liste des choses les plus importantes à savoir avant de partir pour le sud. Et nous vous le promettons, vous profiterez du soleil de la Floride en un rien de temps !

Ce que vous pouvez et ne pouvez pas prendre avec vous

Les contrôles à la frontière américaine sont stricts. Et y a-t-il quelque chose de plus angoissant que de se voir demander de ranger son véhicule sur le côté pour qu’on procède à une fouille ? Sérieusement, c’est très pénible. Alors, si vous préparez votre VR pour le grand départ, vérifiez plutôt deux fois qu’une ce que vous pouvez ou ne pouvez pas prendre avec vous. Une préparation minutieuse vous aidera à répondre adéquatement aux questions et aux exigences du poste frontière. Gardez en mémoire que comme pour passer la sécurité d’un aéroport, de bonnes précautions seront synonymes d’un passage tout en douceur pour le sud de vos rêves.

Premier sujet délicat : la nourriture (). Les viandes et d’autres produits alimentaires font l’objet de restrictions qui varient selon les saisons et dépendent d’un certain nombre de facteurs.

En termes d’argent liquide, il ne faut pas avoir plus de 10 000 dollars sur soi lorsqu’on se présente à la frontière. Si vous vous inquiétez pour votre budget, sachez qu’il existe plusieurs manières d’épargner des frais qui n’impliquent pas que vous gardiez une somme importante sur vous. Certains Canadiens magasinent par exemple les fournisseurs de cartes de crédit pour obtenir les meilleurs tarifs possible pendant la durée de leur séjour.

Avis également aux adeptes de chasse, des et varient selon les États que vous traverserez pour vous rendre à destination.

Prévoyez tous les documents nécessaires

Avoir son passeport sur soi lorsqu’on se présente à la frontière américaine est évident, mais si vous avez un ami à poils ou à plumes, avez-vous pensé à réunir la qui le concerne ? Effectivement, les animaux qui traversent la frontière doivent montrer patte blanche, c’est-à-dire qu’il faut être en mesure de prouver qu’ils sont vaccinés, notamment au moyen de documents récents signés par des vétérinaires.

D’autres documents nécessaires concernent votre santé et celle de ceux qui vous accompagnent. Assurez-vous de disposer d’une preuve d’assurance-santé et de la médication de chaque membre de votre équipée. Comptez-vous partir pour le sud pendant une bonne période ? Nous vous recommandons auquel cas de prévoir un surplus de médicaments, plutôt que de devoir négocier une fois parti avec des docteurs à l’étranger.

Au-delà de votre santé, vous devez également avoir en main une preuve d’assurance adaptée à votre véhicule avant de vous rendre aux États-Unis. Une carte de membre CAA peut aussi s’avérer utile. Votre couverture doit être en mesure de vous suivre hors des frontières canadiennes, de manière à ce que votre protection soit assurée en cas de problème. Rassemblez l’ensemble de cette documentation et gardez-la à portée de main en arrivant au poste frontière, cela vous assurera un passage tout en douceur.

Planifiez votre route, mais pas trop

Que vous ayez envie d’emmener votre petite famille en voyage avant que vos enfants soient en âge de fréquenter l’école, ou bien que vous soyez à la retraite et souhaitiez vous rendre avec votre tendre moitié en Floride comme bien des snowbirds, souvenez-vous qu’un voyage en VR, c’est avant tout une grande dose de plaisir ! Alors, bien sûr, vous avez planifié votre trajet depuis des mois. Peut-être avez-vous même repéré les meilleurs campings le long de votre route et établi un horaire de conduite quotidien. Toute cette préparation est importante, nous vous le concédons, mais n’oubliez pas pour autant que le VR est aussi synonyme de belles aventures.

Nous vous conseillons donc de vous laisser un peu de marge de manœuvre, au cas où vous tomberiez par exemple sous le charme d’un endroit que vous n’aviez pas au programme et où vous aimeriez passer une nuit. N’hésitez pas non plus à discuter avec d’autres voyageurs que vous pourriez croiser en chemin, car ils ont toujours de bonnes suggestions à faire. Vous pouvez aussi identifier quelques arrêts optionnels entre ceux que vous considérez comme incontournables ; cela vous permettra au besoin de greffer un peu d’inattendu à votre planning et de rompre le rythme du voyage si celui-ci devient épuisant. Croyez-nous, vous aurez à un moment ou à un autre envie de sortir et de vous dégourdir les jambes !

Combien de temps resterez-vous aux États-Unis ?

Snowbirds, réjouissez-vous ! Les visiteurs canadiens peuvent demeurer aux États-Unis jusqu’à 182 jours par an, ce qui représente à peu près six mois de soleil et de liberté de voyager au sud de la frontière. Sachez toutefois que si vous planifiez de partir, au cours des trois prochaines années, pendant six mois aux États-Unis, vous aurez de la paperasse supplémentaire à compléter. Les mêmes règles s’appliquent pour ceux qui désirent passer plus de six mois sur place au cours d’une même année.

Comme le Canada et les États-Unis s’échangent des données sur les entrées et sorties de leurs ressortissants, et que les règles encadrant les passages sont assez minutieuses, informez-vous bien de et renseignez-vous auprès de ressources comme L’association canadienne des snowbirds.

Amusez-vous!

Nous avons souvent tellement hâte d’arriver dans notre paradis ensoleillé que nous avons tendance à oublier que le chemin qui nous y mène est aussi une aventure à part entière. Alors, pourquoi autant vous presser ? La Floride ne disparaîtra pas de la carte d’ici votre venue, après tout ! En prenant conscience de cette grande vérité, peut-être vous intéresserez-vous aux États du nord que vous traverserez au cours de votre voyage. Même s’ils ne disposent pas de plages ensoleillées comme la Floride, ils ont eux aussi de magnifiques paysages à vous présenter.

Dans cette perspective, si vous partez de l’ouest du Canada, nous vous suggérons par exemple de vous rendre au Parc national de Yellowstone, dans le Wyoming. Et si vous partez de l’est, de profiter des vues à couper le souffle du littoral rocheux du Maine. Les collines du Tennessee peuvent aussi constituer un excellent arrêt sur votre route. Planifiez en avance ces petites étapes en tenant compte, évidemment, de la météo du jour.

En terminant, est-ce que vous avez de l’expérience en matière de voyage en VR vers le sud ? Si c’est le cas, partagez-la avec nous ! Auriez-vous d’autres conseils à donner aux voyageurs qui s’apprêtent à partir pour la première fois ?

Top